famille, enseignant.e.s, scolarité / HPI / HPE et neuroatypiques : quelle culpabilité des enseignant.e.s ?

Si de par mon fonctionnement, mon ouverture, mon entourage je comprends les problématiques neuroatypiques, comment puis-je enseigner sans déprimer dans un système qui visiblement peut nuire aux élèves qui fonctionnent autrement ? Et j’ose à peine évoquer le cas d’enseignant.e.s qui en même temps enseignent et ont des enfants atypiques qu’ils tentent avec un parcours complexe et semé de désillusions…

Quelques pistes !

Je peux travailler sur la part de moi qui tente de sauver les élèves atypiques : est-ce pertinent ? Déjà est-ce se faire du bien que de tenter de sauver qui que ce soit, ensuite est-ce ma place, est-ce déontologique ? Facile de donner des conseils qui peuvent retentir comme des leçons, mais dans la réalité… pas évident ! Si je veux sauver je me mets en posture de rendre quelqu’un (pas encore adulte de surcroit) victime, ou en tous cas je le rends faible – qui doit être sauvé. Je conseille dans cette situation de remplacer le mot sauver par protéger, écouter, entendre. Il y a une démarche à effectuer, ce n’est pas simple mais rien n’étant simple dans la vie…

Je peux travailler sur mes culpabilités en miroir : quels déclencheurs, si je me sens illégitime parce que dans mon métier d’enseignant.e je ne parviens pas à aider mieux les élèves atypiques ? Qui aurait pu ou dû me sauver ? Qui n’ai-je pas pu sauver ? Quelles sont mes croyances limitantes liées à un fonctionnement qui aurait tendance à vouloir tout faire pour les autres en évitant de faire pour moi en priorité ? Quels en sont les bénéfices secondaires ?

Est-ce positif, sain, étique de vouloir aider ces élèves ? Certainement, mais souvent ce qui les aide le plus c’est de voir qu’un cours peut se dérouler de façon correcte (je n’ai pas écrit « parfaite » !), l’adulte faisant du mieux possible pour ses élèves tout en préservant sa santé et son énergie : du contenu / une variation pédagogique / des contenus clairs / des évaluations explicites et permettant d’apprendre et de se sentir plus intelligent.e / une ouverture d’écoute / de la curiosité / du respect pour les élèves (ce sont nos égaux pour une part substantielle d’eux et de nous – je peux développer cela pendant des pages !) / le message que les adultes ne sont pas parfaits mais font du mieux possible / des moments d’échange mais aussi de silence / le droit de ne pas adorer les contenus avec des méthodes pour apprendre ce qu’on n’apprécie pas nécessairement / le plaisir de progresser dans la connaissance de soi et du monde / des manières différentes d’apprendre et d’explorer son fonctionnement / de la motivation de l’enseignant.e pour une partie des contenus enseignés…

Faut-il enseigner ainsi pour être un. bon.ne prof ? Non, c’est un faisceau d’objectifs que l’on peut viser… Et les HPI là-dedans, les autres élèves à Besoin Educatif Particulier ? hé bien s’il y a des cours et de la vie réelle dans les éléments présentés, si l’adulte a bien pour visée de préserver son énergie tout en partageant ses valeurs humanistes aux élèves, alors le message sera clair : il peut y avoir des profs qui juste enseignent, mais qui le font d’une manière accessible, ouverte, respectueuse. Ces quelques profs (et je ne l’ai pas toujours été – peut-on l’être pour tous les élèves ?) vont donner aux élèves qui en ont terriblement besoin une vision de l’adulte et du monde de l’enseignement qui vaut la peine d’apprendre et de grandir

Un accompagnement peut permettre de réguler notre fonctionnement d’enseignant.e vis à vis de notre métier et des élèves, et c’est d’autant plus important que l’on est soi-même sensible, pouvant souffrir au travail + de ce qu’on impose directement et indirectement aux élèves que l’on sent proches de notre propre sensibilité…

Pour faire cela on peut expérimenter, s’autoriser à brouillonner notre pédagogie tout en visant du simple, du ludique avec du solide et des exigences claires et constantes…

Publicité
Cet article, publié dans accompagnement enseignants, dyslexie, EHP (élèves à haut potentiel), enseignement, estime de soi, Uncategorized, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s